icon-hamburger-dark
Donner

Une Europe à deux vitesses

« On a installé l'idée que l'Europe était un objet mort et technocratique » mais « notre responsabilité est de retrouver le sens du rêve européen et une idée positive de l'Europe ».

Accédez à la synthèse de cet article

Partagez cet article

Diagnostic

Deux Europe de facto

Depuis plus de quinze ans maintenant, la construction européenne se fait à deux vitesses, entre les pays souhaitant simplement adhérer à l’Union européenne (28 pays), et ceux souhaitant davantage d’intégration en prenant part à la zone euro (19 pays). La construction d’une Europe « à la carte » brouille les capacités d’action commune des Etats européens. Les exemples qui reflètent le mieux ce phénomène sont les « opt-out » accordés à la Suède, au Danemark et au Royaume-Uni concernant la zone euro, ainsi que le refus du Royaume-Uni et de l’Irlande d’intégrer l’espace Schengen.

Uniformité technocratique ou intérêts particuliers ?

« On  a  installé  l’idée  que  l’Europe  était  un  objet  mort  et  technocratique » mais « notre responsabilité est de retrouver le sens du rêve européen et une idée positive de l’Europe ». Il paraît cependant impossible de créer une Union uniforme. Les dernières crises nous rappellent que les intérêts particuliers de chaque État ne disparaîtront pas du jour au lendemain : « entre le Brexit et le risque du « Grexit », on ne parle que de fractures européennes, de prise en otage  du  collectif  par  un  seul  pays ». Il s’agit de s’accommoder au mieux des préférences de chaque État et de construire, avec toutes les forces qui le souhaitent, un ensemble cohérent et apte à résoudre les grands problèmes du XXIe siècle.

Action

Principes

Comprendre et accepter l’idée d’une Europe à deux vitesses

Loin de l’image de l’ « Europe », que l’on présente souvent comme un bloc unique et non-différencié pour mieux la critiquer, « il faut accepter l’idée que l’Europe se fasse à deux vitesses, qu’il y ait une union solidaire et différenciée. Il y a une histoire à 28 et une histoire à 19 ».

Des progrès différenciés

Les États membres doivent accepter la nouvelle donne et faire avancer le processus d’intégration à toutes les échelles : « l’Europe à 28 doit être plus simple, plus claire, plus efficace et continuer à avancer sur le numérique et l’énergie » tandis que « l’avant-garde de la zone euro doit, elle, aller vers plus de solidarité et d’intégration ».

Réconcilier les Européens avec l’Europe

Depuis 2005, l’Europe a connu une « décennie perdue » qui a mis à mal le rêve européen : « la jeune génération n’a connu que la glaciation et la crise. L’Europe n’est qu’une histoire triste pour elle ». Élaborer un nouveau projet européen est la clé : « si on pose la question aujourd’hui aux citoyens, la réponse sera non. Il faut d’abord réconcilier les Européens avec l’Europe ».

Propositions

Une convergence économique accrue entre pays de la zone euro

Les impératifs de solidarité et d’intégration, dans la lignée de la proposition d’un gouvernement économique de la zone euro, imposent la mise en place de structures économiques communes, parmi lesquelles « un budget commun, une capacité d’endettement commune et une convergence fiscale ».

Démocratiser le programme Erasmus

Pour réconcilier les jeunes générations avec l’Europe, leur donner un aperçu concret des apports de l’Europe dans la vie de chacun, Emmanuel Macron a proposé, lorsqu’il était ministre de l’Économie, la création d’un « Erasmus pour tous ». Il estime en effet que « chaque jeune européen en formation – pas seulement les étudiants –  devrait avoir la chance d’aller vivre six mois dans un autre pays européen ». Cette proposition a été émise conjointement avec le chef du SPD allemand et vice-chancelier, Sigmar Gabriel.

Modifier les traités européens

Une plus grande harmonisation des politiques fiscales, budgétaires et économiques des pays de la zone euro appelle une modification des traités. Mais pour Emmanuel Macron, « l’important, c’est le projet » et « le changement de traité est une modalité qui en découle et qu’il faut préparer en temps voulu »

Article précédent Article suivant

Partagez cet article

Fermer

« Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. »